carto #6 – Cartographie sensible du grand territoire
11 février 2017
Ballade sensible exploratoire – Bordeaux
27 juillet 2017
Show all

Cartographie narrative

La cartographie sensible peut s’affranchir des images pour s’exprimer par des mots, ainsi la cartographie narrative est construite sur la base d’une errance orientée et documentée ou bien d’une marche organisée, qu’elle soit collective ou non.

De cette expérience utilisateur du territoire en est tirée un récit qui permet au lecteur/auditeur de projeter mentalement dans le territoire investigué préalablement. Le récit est accompagné de photographies afin que le lecteur puisse donner corps à ses premières impressions.

L’enjeu de ce travail est réside dans le fait de proposer un diagnostic sensible du territoire considéré.

~

Marche sensible en Grand Paris

Sujet : ballades sensibles en banlieue parisienne

1 – de Versailles à la Machine de Marly

Cartographie sensible en marchant de Versailles à la Machine de Marly

Cette marche a eu lieu le 18 février 2017 en collectif avec une centaine de personnes entre la Gare de Versailles Rive Droite et la Machine de Marly dans le cadre d’une préfiguration publique du futur Sentier Métropolitain du Grand Paris encadrée par l’association le Voyage Métropolitain.

2 – de Poissy à Conflans

Cartographie sensible en marchant de Poissy à Conflans

Cette marche a eu lieu le 19 février 2017 en collectif avec une vingtaine d’artistes-marcheurs’ entre l’Office de Tourisme de Poissy et les quais de Conflans-Sainte-Honorine dans le cadre d’une préfiguration sur invitation du futur Sentier Métropolitain du Grand Paris appelée Caravane.

Marche sensible en banlieue de Barcelone

Sujet : exploration des relations ville-nature en banlieue de Barcelone (parution sur le site internet des Lumières de la Ville)

1/3 – rivière Besòs

Une marche sensible à la périphérie de Barcelone. #01 Vers la rivière Besòs

Barcelone est bien connue pour ses Ramblas, ses pickpockets et son architecture dont l’iconique tour Agbar(1). Du point de vue des touristes, les montagnes environnantes restent méconnues, mis à part pour le parc d’attraction du Tibidabo qui est visible depuis la ville.

2/3 – rivière Llobregat

Une marche sensible à la périphérie de Barcelone. #02 Vers la rivière Llobregat

Barcelone est bien connue pour ses Ramblas, ses pickpockets et son architecture dont l’iconique tour Agbar(1). Du point de vue des touristes, les montagnes environnantes restent méconnues, mis à part pour le parc d’attraction du Tibidabo qui est visible depuis la ville.

3/3 – montsagnes de Collserola

Une marche sensible à la périphérie de Barcelone. #03 Vers les montagnes de Collserola

Barcelone est bien connue pour ses Ramblas, ses pickpockets et son architecture dont l’iconique tour Agbar(1). Du point de vue des touristes, les montagnes environnantes restent méconnues, mis à part pour le parc d’attraction du Tibidabo qui est visible depuis la ville.

Fin de journée à Nanshijiao

Sujet : ballade sensible en banlieue sud de Taipei prétexte à une analyse de la relation ville-nature de la capitale Taiwanaise (parution : site internet du collectif Urbain, trop urbain)

Fin de journée à Nanshijiao

Ce jeudi soir de novembre, je déjeune tardivement dans une rue fréquentée de Nanshijiao, un quartier du sud de New Taipei City. Burma Street est célèbre pour son alignement de restaurants tenus par d’anciens réfugiés de l’actuel Myanmar.

~